Sokogo

Grès émaillé, 1280°, miroir noir
40 x 40 x 5 cm

Projet réalisé avec Mathieu Carerra aka "Los Pecaros"
dans le cadre du Concours International de le miroir céramique, Musée de carouge, Genève

En Afrique centrale, le miroir invisible renvoie à la sorcellerie, c'est-à-dire à la part occulte des relations sociales entre humains et esprits. Dans le culte Bwiti, au Gabon, c'est avec l’absorption d’une racine hallucinogène, l’ Iboga, que le patient verra dans un miroir obscure défiler sa vie, il comprendra les raisons de son infortune, finira par mourir, puis renaitre, symboliquement.
Ici le luxe d’une glaçure noire brillante révèle et sublime un bas-relief d’un cadre d’origine Louis XIV en bois sculpté main.